Navigation

Cimetières juifs d’Alsace, un patrimoine à préserver. Rosenwiller et Wintzenheim, 158 p., ill., CD, 2012 (t. 83). - Prix : 20 €.

 

                                                                                                  

Publié avec le soutien de l’Association pour la connaissance et l’étude du patrimoine de l’Alsace, ce volume met en évidence la richesse des cimetières juifs, témoins de communautés florissantes, à travers l’étude de deux sites, la description des rites et l’évocation de problématiques liées à la préservation de ce patrimoine : généalogie, épigraphie, étude archéologique, mais aussi leur importance dans la mémoire collective et les problèmes liés à leur conservation. Parmi les auteurs, citons Klaus Nohlen, professeur émérite à l'école d'architecture de Wiesbaden, Bernadette Schnitzler, conservatrice du musée archéologique de Strasbourg, Freddy Raphaël, président de la société d'histoire des Israélites d'Alsace-Lorraine, Jean-Pierre Kleitz, histoirien, Simon Piéchaud, conservateur régional des monuments historiques, Claire Decomps, du service régional de l'inventaire en Lorraine.

> Passer commande maintenant

 

Christian Wilsdorf, L’Alsace des Mérovingiens à Léon IX, 405 p., ill., 2011 (t. 82). - Prix : 25 €.

                                                                                                   

Plusieurs études dont certaines inédites du meilleur connaisseur du haut Moyen Âge rhénan dessinent un tableau d’ensemble des premiers siècles de la région entre Vosges et Rhin qui prend alors le nom d’Alsace. Textes et monuments font l’objet d’une critique sans faille par l’auteur qui raconte à travers eux la riche histoire de la région au-delà des légendes des saints et des puissants.

 

> Passer commande maintenant

 

 

Anne-Doris Meyer, Au service de l’Alsace. Lettres d’Hugo Haug à Henri Albert (1904-1914), ill. 279 p., 2010 (t. 81), en coédition avec les Musées de la ville de Strasbourg. - Prix : 20 €.

Deux frères, l’un rédacteur de la Revue des Deux-Mondes à Paris, l’autre à la tête de la Chambre de commerce et d’industrie de Strasbourg, échangent une riche correspondance qui permet d’appréhender l’état d’esprit de l’Alsace à la veille du premier conflit mondial.

 

 

 

 

 

 

 

> Passer commande maintenant


 

Véronique Umbrecht, Un art de vivre français ? Les Messieurs du Conseil souverain d’Alsace dans leurs demeures au XVIIIe siècle, ill., 287 p.,

2010 (t. 80). - Prix 25 €.

                                                                                                  

Les membres du Conseil souverain d’Alsace forment une élite qui se fait construire ou aménager des demeures à la ville et à la campagne. L’étude présente l’architecture et les styles sur un siècle marqué par la percée de l’art français en Alsace, mais nous fait également entrer dans l’intimité de ces Messieurs.

> Passer commande maintenant

 

 

François Igersheim, en coll. avec Geneviève Baas, Les Carrefours des Tilleuls : Jeune Alsace résistante,

suivi de : Emile Baas, Notre aveugle avant-guerre : les lettres à Materne, 403 p., ill., 2008 (t. 79). - Prix : 20 €.

 

Emile Baas a regroupé autour de lui de jeunes Alsaciens exilés loin de leur région après 1939. Ce réseau a joué un rôle important dans la préparation de l’après-guerre par le mouvement des idées qui l’animait.

 

> Passer commande maintenant

 

Wolfgang Voigt, Planifier et construire dans les territoires annexés. Architectes allemands en Alsace de 1940 à 1944, ill., 215 p., 2008 (t. 78). -

Prix : 20 €.

                                                                                                   

Une ville nouvelle de prestige entre la vieille ville et Kehl devait faire de Strasbourg, chef-lieu du Gau Elsass-Baden, une capitale manifeste du régime nazi. Les projets d’un concours organisé sous la direction d’Albert Speer reflètent les spécificités des différentes écoles d’architecture en Allemagne. D’autres projets prévoyaient la reconstruction de villages détruits près de la ligne Maginot.

> Passer commande maintenant

 

Monique Debus-Kehr, Travailler, prier, se révolter : les compagnons de métier dans la société urbaine et leur relation au pouvoir : Rhin supérieur - XVe siècle, 436 p., ill., 2006 (t. 77).

                                                                                                 

Les conflits entre compagnons et maîtres sont au cœur de cette étude qui montre la complexité des relations sociales dans le cadre des villes d’Alsace. Elle permet d’approcher au plus près les compagnons de métier dans leur quotidien défini par des codes au sein de différentes institutions.

> Passer commande maintenant

 

Christine Heider, Thann, entre France et Allemagne. Une ville de Haute-Alsace sous la domination des Habsbourg (1324-1648), ill., 410 p., 2006 (t. 76).

                                                                                                    

L’une des capitales régionales des Habsbourg, héritiers des comtes de Ferrette, connaît un âge d’or dans la seconde moitié du Moyen Âge et jusqu’à la guerre de Trente ans. Marchands, administrateurs seigneuriaux, voyageurs de la route du Bussang, pèlerins s’y retrouvent à l’ombre de la collégiale Saint-Thiébaut.

> Passer commande maintenant

 

Maryse Simon, Les affaires de sorcellerie dans le Val de Lièpvre, XVIe et XVIIe siècles, 357 p. ill., 2003 (t. 75).

 

Comme dans le reste de l’Europe, les affaires de sorcellerie fleurissent dans le Val de Lièpvre, au centre du massif vosgien. L’étude des cas cités dans les archives apporte une nouvelle pierre à l’étude de ce phénomène particulier qui s’éteint au milieu du XVIIe siècle.

> Passer commande maintenant

 

Angéla Kerdilès-Weiler, Limites urbaines de Strasbourg. Evolution et mutation, 344 p., ill., 2005 (t. 74).

                                                                                                       

Depuis le Moyen Âge, Strasbourg n’a pas cessé de bouger et de se transformer. Ses limites autrefois marquées par des fortifications sont devenues autres et se sont dématérialisées. A l’heure d’une attention particulière portée au patrimoine strasbourgeois, cette étude donne un éclairage saisissant sur l’histoire et la géographie de la ville sur un long terme.

> Passer commande maintenant

 

Jean-Michel Boehler, La terre, le ciel et les hommes à l’époque moderne. Des réalités de la terre d’Alsace aux horizons européens, 729 p., ill., 2004 (t. 73).

                                                                                                       

Ce fort volume réunit plusieurs études dispersées qui illustrent la richesse et la vitalité de la campagne alsacienne entre la guerre de Trente ans et la Révolution française. Productions, mentalités, terroirs, c’est un tableau complet qui est ici brossé à partir de 35 années de recherche par l’un des maîtres de l’histoire rurale.

> Passer commande maintenant

 

Anne-Claire Claudel et Aurore Véron, Entre Vosges et Jura, violence, criminalité et justice dans la France de l’Est au XVIIIe siècle, 332, ill., 2004 (t. 72).

 

                                                                                                      

Deux études sont ici réunies : la première porte sur le bailliage de Salins en Franche-Comté, la seconde sur le bailliage de Bruyères (dans les Vosges). Elles traitent de la violence et des tensions telles que les tribunaux royaux ont eu à les connaître à l’époque des Lumières.

Pour passer commande, reportez vous à la rubrique contacts et liens.